Diagnostic

Diagnostic conduit

Quand et pour quelles raisons faire un diagnostic de conduit ?

• Vérifier la vacuité des conduits de fumée inaccessibles ou parties non visible à l’oeil.
• Vérification de l’état du conduit de fumée (achat/vente d’un bien).
• Trouver les réponses aux problèmes rencontrés avec votre appareil de chauffage.
• Suite à un « feu de cheminée »

Le diagnostic d’un conduit est composé d’un ramonage, d’une inspection caméra puis d’un test d’étanchéité au fumigène. Il peut convenir pour les poêles, inserts, cheminées bois ou pellets.
Au préalable, il sera réalisé un ramonage pour évacuer toutes les suies, permettre la meilleure lecture possible de l’image et ne pas laisser place aux incertitudes. La lecture de la vidéo en temps réel sur l’écran permet de visualiser immédiatement l’intérieur du conduit.

L’entreprise HCL est équipée d’une caméra permettant d’intervenir dans des tout types de conduits jusqu’à 20m de hauteur.

Les tests fumigènes sont indispensables (et obligatoires pour les tubages) tous les 3 ans pour vérifier l’étanchéité du conduit de fumée. Le ramoneur viendra alors obstruer la sortie de toit ainsi que le bas du conduit de fumée. Une machine à fumée sera ensuite mise en route. La ramoneur vérifiera alors que votre conduit est bien étanche et qu’il ne représente aucun d’anger

NF Document Technique Unifié 24.1 Février 2006 art C.7 Inspection vidéo du conduit de fumée et art C.4.2 Essais fumigène

Norme ayant reçu une sanction officielle des pouvoirs publics pour l’entretien, le nettoyage et le ramonage des conduits de fumées et de ventilation.

Il permet le contrôle de vacuité et en même temps le contrôle des parois du conduit. La procédure d’inspection vidéo d’un conduit de fumée se déroule en trois phases :

• Préparation du conduit : ramonage mécanique, nettoyage chimique ou débistrage selon l’importance et la nature des dépôts sur la paroi interne du conduit à inspecter, dépose éventuelle des accessoires de souche.
• Inspection vidéo : première descente de la caméra pour repérage des défauts, deuxième descente pour visualisation des défauts (photos, films, …).
• Essais fumigène : consiste à brûler une cartouche fumigène dans le conduit et à rechercher les fuites éventuelles. Le premier opérateur monte sur le toit pour obturer le conduit. Le second opérateur se place à l’orifice inférieur du conduit. Le conduit est ainsi maintenu obturé le temps nécessaire au second opérateur pour parcourir les locaux contigus au conduit en vue de déceler les fuites éventuelles .
• Rapport d’intervention

Le Dé bistrage

Feu de bois - HCL

L’action du dé bistrage est nécessaire avant la mise en place d’un tubage dans un conduit. Les bristres et les goudrons apparaissent dans des conduits non isolés dans lesquelles les fumées chaudes se refroidissent avant d’être évacuées, ce qui provoque de la condensation. Cette condensation est à l’origine du goudron de la cheminée.

Cette intervention est réalisée par des techniciens habilités et formés. Ils ont pour se faire un équipement spécifique :  » Une débistreuse »

Après protection de l’environnement de la cheminée, le débristage (dégoudronnage) pourra commencer. Les masselottes de la « débistreuse » viendront alors taper les parois de la cheminée et feront tomber le goudron. Grâce au tirage naturel et à nos aspirateurs industriels puissants, les poussières de suies seront évacuées. Nous récupérerons ensuite les goudrons.

Nous vous remettrons à la fin un certificat de « ramonage + débistrage » (ramonage + dégoudronnage) en bonne et due forme, qui fera foi de l’intervention d’une entreprise qualifiée, l’installateur pourra ensuite venir poser votre nouvel appareil de chauffage (poêles, insert)

Diagnostic Installation

Diagnostic complet de votre installation cheminée existante  :

Pourquoi : Pour s’assurer d’un usage de chauffe en sécurité, pour conforter ou non le maintient d’un appareil de chauffage en l’état ou pour vendre une habitation avec un équipement conforme pour la sécurité

Vérification : de la chambre d’air chaud, de la chambre de décompression, de l’état du conduit, des distances de sécurité, de l’étanchéité du conduit et de l’état des pièces en fonte composant le foyer.

Le technicien  établi un rapport de son diagnostic  suite à ses contrôles afin de certifier ou non que l’installation en l’état peut être utilisée ou demande une réhabilitation selon les normes DTU en vigueur . (CF page  Rénovation Cheminée )